« Mild-hybrid » : qu’est-ce-que la technologie hybride dite légère ?

Il existe trois lignées de voitures hybrides : le Full-hybrid, le Plug-in hybrid et le Mild-hybrid. Appelé micro-hybride ou hybride léger, ce dernier contribue largement à la réduction du CO2 en embarquant une petite batterie de « 48 volts ». Livrez-vous aux particularités de cette technologie surprenante.

Qu’est-ce que le Mild-hybrid ?

Le Mild-hybrid est le terme anglais pour désigner les véhicules hybrides légers. Ce type de voiture repose sur une batterie à très faible tension et un moteur à combustion. Le système est ajouté à un moteur électrique qui lui sert de générateur ou d’alimentation.

Le Mild-hybrid consomme moins grâce au Système de Récupération de l’Energie Cinétique qui lui est intégré. En effet, la batterie accumule de l’énergie au freinage. En phase d’accélération, la dynamo de 48V propulse le moteur électrique. Celui-ci fait ensuite office de renfort pour le moteur thermique.

La voiture hybride légère est déjà la source d’inspiration des plus grandes marques.  La Suzuki Baleno, Swift, le Renault Scenic, l’Audi A8 ont été  les premiers modèles de Mild-hybrid  à voir le jour. L’ingéniosité des constructeurs a ensuite permis de marquer d’autres modèles. Rien qu’en quelques années, ceux-ci qui se sont très vite multipliés.

Quels sont les points forts du Mild-hybrid ?

La conception du Mild-hybrid est axée sur le respect de l’environnement. Moins polluant, ce type de véhicule a pour caractéristique de réduire la consommation du carburant. Il limite  notamment l’émission polluante en préservant la nature.

Le système est autonome grâce à son moteur thermique ainsi que sa batterie non-rechargeable. Ses moteurs le permettent notamment de se propulser de manière autonome.

La voiture Mild-hybrid  possède également une faible consommation, ce qui la rend plus économique.

Outre, c’est un hybride moins onéreux devant la voiture 100%électrique. Son coût est rentable, son entretien est minime.

Quel avenir réserve l’hybridation légère ?

Le système d’hybridation légère est un plein essor. La démocratisation du Mild-hybrid se voit développer dans les usines de nombreux constructeurs. Bien qu’il ne soit pas pour le moins très répandu, la rentabilité de son système le rend toujours intéressant. Son coût abordable et son gain de consommation séduisent davantage une large clientèle.

Le Mild-hybrid connaît, par ailleurs, un futur prometteur grâce à son respect pour la mobilité verte. Étant donné la dégradation progressive de la nature, la mobilité du futur accorde une grande importance à la qualité de l’environnement. Conservant les normes anti-pollution, l’hybride léger demeurera une solution qui va marquer l’évolution dans les années à venir.

Une voiture hybride combien ça coûte ?
Quels sont les modèles de voitures hybrides les plus vendus en France ?